Dangerosité vs Désorganisation

Nos services

Nous joindre

Banderole Catherine

Dangerosité vs Désorganisation – Lois et recours entourant la maladie mentale

La Loi P-38 est une loi d’exception pouvant être utilisée si aucun autre recours n’est possible. Comme cette loi contrevient à la Charte des droits et libertés de la personne, elle se doit d’être très stricte dans son utilisation :
– Lorsque l’état mental de la personne présente un danger pour elle‐même ou pour autrui.
– Et que la personne refuse de consulter ou d’aller chercher de l’aide.

Bien que cette Loi soit légitime et essentielle à plusieurs occasions, les droits des personnes ne doivent pas être lésés, notamment ceux d’être traité avec respect et dignité, d’être informé ou encore de refuser un traitement. Cette mesure est un « arrêt d’agir » utilisée habituellement par les policiers ou un intervenant en situation de crise, pour retirer quelqu’un temporairement de la société afin de lui offrir un lieu sécuritaire puisqu’il présente une dangerosité.

Malheureusement, cette loi ne définit pas avec précision ce qu’est la dangerosité ce qui amène souvent les gens à confondre une personne désorganisée ou dérangeante et une personne représentant un réel danger pour elle-même ou pour les autres.
 

La dangerosité : Le danger grave et immédiat

La dangerosité est une question de faits.  Celle-ci doit être réelle, prévisible et à court terme et non pas une interprétation d’un possible danger à moyen ou à long terme.  Voici quelques exemples ; 

– Manifestation suicidaire :

  • Un de vos proches à un plan suicidaire précis et tous ses comportements et gestes indiquent qu’il est sur le point de passer à l’acte.

– Absence d’autocritique face à un danger potentiel :

  • Votre proche marche pieds nus dans la rue en plein hiver et il ne reconnait pas que cela puisse l’amener en hypothermie.

– Menace à l’intégrité, Automutilation, Escalade de comportements agressifs:

  • Un de vos proches a des hallucinations qui le poussent à être violent envers lui-même et à briser des objets. Il devient aussi très menaçant envers vous, il vous bouscule.

Ces exemples ne sont que des illustrations possibles de la notion de danger grave et immédiat. Chaque situation constitue un cas particulier et sera analysée selon les circonstances qui l’entourent. Si vous vivez une situation de crise qui nécessite une intervention immédiate, vous pouvez en tout temps appeler les policiers (9-1-1) ou Urgence détresse au 1 866 277 3553.

Lire la suite